• Fauteuil d'orchestre

    Edward Hopper - New York Movie

    Edward Hopper - New York Movie - 1939

      

    Celle de Hopper, dans sa tenue bleue électrique, semble attendre le client - rare - qui va descendre dans la salle obscure. La première partie est déjà commencée...

    La caméra s'approche : Gros plan sur l'ouvreuse !

     

    Pas grand monde ce soir... Pas étonnant : il neige à pierre fendre dehors et il fait un froid glacial. Il faut être maso pour sortir par un temps pareil ! En plus ce film est tellement ennuyeux...

    Ce doit être des solitaires. Comme moi.

    Mais moi je préférerais mille fois être dans mon petit deux pièces, au chaud ! J'aurais enfilé mon pyjama en pilou, ma robe de chambre douillette , mes chaussons fourrés et je me serais assise sur mon fauteuil  avec un verre de vin, ou une tisane, suivant l'humeur.  Clark serait sûrement venu ronronner sur mes genoux et nous aurions regardé la neige tomber et les quelques rares passants se hâter dans le blizzard. Quel bonheur !

    Au lieu de ça j'ai une heure et demie à attendre ici, en écoutant ces inepties.

    Au moins c'est bien chauffé et mes bottes fourrées m'attendent dans le vestiaire. Cet idiot qui m'a sussuré tout à l'heure alors que je le guidai vers sa place "en voilà de jolies petites chaussures qui ne vont pas réchauffer ces ravissants petits pieds ". Encore un obsédé ! Le soir, en semaine, il n'y a presque que ça. Ils croient quoi ? Que je vais leur sauter au cou ? Pouah ! Et encore, lorsque ce n'est qu'une réflexion stupide ça va, mais quand ils ont les mains baladeuses... J'en ai touché deux mots au Patron, il ne veut rien entendre. Un de ces jours y en a un qui se prendra une baffe, il ne faudra pas qu'il vienne se plaindre !

    Il vaut mieux pas d'ailleurs. Manquerait plus que je perde ma place. j'ai suffisamment eu de mal à la trouver ! Un coup de bol : je marchais après avoir essuyé un énième refus, j'étais découragée et tout à coup, je ne sais pas ce qui m'a pris mais j'ai vu le cinéma en face alors j'ai traversé la rue ( :) ) et j'ai demandé s'ils n'avaient pas besoin d'une ouvreuse. Pour une fois que j'ai de la chance.

    Le négatif, à part le fait de rester plantée là pendant toute la séance à regarder des films que je finis par connaître par coeur, c'est de rentrer tard le soir. J'avoue que je ne suis pas très rassurée. Certaines rues sont mal éclairées et j'ai  peur de faire une mauvaise rencontre. Alors je me hâte, le nez dans le col de mon manteau, les épaules voutées, comme si je voulais n'être plus qu'une ombre, presque invisible et je ne me détends que lorsque je pousse enfin la porte de mon immeuble.

    Ici aussi je suis presque invisible, une fois qu'ils sont hypnotisés par l'écran je n'existe plus.


  • Commentaires

    1
    Lundi 1er Octobre à 15:20

    Une qui a eu de la chance en traversant la rue ! 

    Tyu n'as pas été ouvreuse dans une autre vie ? On suit tellement bien les pensées de la dame !...

    Merci, Colombine.

      • ang/col
        Mardi 2 Octobre à 20:53

        heu non... mais je m'imagine à sa place

    2
    Colette
    Lundi 1er Octobre à 15:29
    Colette

    Bien triste tout ça ! j'espère qu'elle ne fera pas de mauvaise rencontre .....Je n'ai plus l'accès à ton compte depuis que je suis à LGM, ne t'étonne pas de mon silence .....

      • ang/col
        Mardi 2 Octobre à 20:52

        ok Colette, bonnes vacances !

    3
    Lundi 1er Octobre à 17:18
    Gwen

    Il faut qu'elle prévoie une paire de chaussures pour l'extérieur, car marcher dans la neige avec ces escarpins risque de la rendre invalide pour la prochaine séance en cas de chute grave !

      • ang/col
        Mardi 2 Octobre à 20:52

        elle le dit à un moment : elles sont au vestiaire

    4
    Mardi 2 Octobre à 09:13
    Celestine

    Très bien senti, l'ordinaire d'une femme en proie à la peur ordinaire d'une femme seule...même si celle-ci semble savoir se défendre des importuns.

    Les choses avancent, mais pas assez vite, hélas. Et traverser les rues le soir est encore et toujours inquiétant...

    •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

     

      • ang/col
        Mardi 2 Octobre à 20:51

        je ne crois pas que les choses s'arrangent Célestine

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :