• Les mantes

    "Vous l'avez trouvée où  ?"

    "Dans le jardin de ma tante. Je m'étais procurée un livre pour pouvoir la reconnaître. Il ne faut pas la confondre avec la carotte sauvage bien sûr . Et vous ? "

    "Plus classique : le domaine est infesté de souris, il y avait plusieurs flacons de mort-aux-rats sur l'étagère de la resserre !"

    "Oui, c'est efficace aussi"

    "Ca a mis beaucoup de temps pour vous ?"

    "Quelques mois, j'en mettais très peu, il fallait que ça passe inaperçu, vous comprenez ?"

    "Comme moi ! Une mystérieuse maladie qu'ils ont dit, ha ha !"

    "Si j'osais... j'ajouterais  que l'avantage, dès les premiers jours, c'est qu' il était tellement souffrant qu'il me fichait enfin la paix !"

    "Comme vous dites ! Le mien avait de ces coliques qui le tenaient éveillé toute la nuit !"

    "Ah ? Le mien c'était plutôt le dos, les reins quoi"

    "Pauvre Albert... ce n'était pas un mauvais bougre mais tellement ennuyeux.."

    "Oui, et après tout, vu leur âge, on n'a fait qu'hâter un peu le choses, hein ?"

    "Exactement ! Parce qu'après tout, nous, pendant ce temps, on vieillit aussi !"

    "C'est ce que je me suis dit ! Nous leur avons donné nos meilleures années, la fleur de notre jeunesse .  Et Constantin ne m'attendra pas toujours ! Beau comme il est , avec toutes ces filles qui lui tournent autour !"

    "Moi je n'ai personne. Non merci. Déjà que j'ai cru mourir dix fois en engendrant celle-ci ! Plus jamais. Je veux être tranquille. Je suis riche à présent. J'irai à l'Opéra, au théâtre, je mettrai de belles robes, dès que je pourrai décemment abandonner ces tenues de deuil. Tiens ! J'irai aux réceptions de Madame de Beaugencie. Elle n'arrêtait pas de nous inviter mais Albert détestait tous ces chichis comme il disait. Le Tout Paris s'y retrouve paraît-il. J'ai hâte !"

    " Mais dites-moi, ma chère, la petite ne nous écoute pas au moins ?"

    "Elle ? Pensez ! La pauvre petite est retardée, pas plus de cervelle qu'un moineau ! J'ai trouvé une Institution, dès qu'elle aura l'âge je la placerai. Elle y sera mieux."

    "Certainement".

     


  • Commentaires

    1
    Mardi 1er Novembre 2016 à 17:00

    ouh là ! c'est du lourd, empoisonneuses et mère dénaturée, quelles vilaines personnes ! J'aime beaucoup cette version.

      • Mardi 1er Novembre 2016 à 21:12

        merci Maman castor !

    2
    Praline
    Mardi 1er Novembre 2016 à 21:59

    Ah ben... j'ai répondu ailleurs :D

     

      • Mercredi 2 Novembre 2016 à 09:10

        je le mets ici pour que les visiteurs de Lakévio qui s'intéressent à toutes les versions puissent venir facilement.

    3
    Mercredi 2 Novembre 2016 à 09:14

    Remarque, elles ont eu de l'occupation à trouver la bonne formule, à la distiller et à regarder les effets... Bravo mesdames pour tout ce travail accompli ! Bonne chance pour la suite.

      • Mercredi 2 Novembre 2016 à 23:01

        c'est de la cuisine de précision

    4
    Mercredi 2 Novembre 2016 à 12:09

    La jeunesse n'est pas éternelle... mais tu me fais frissonner et sourire. Les curieux n'ont qu'à pas regarder ! :)

      • Mercredi 2 Novembre 2016 à 23:02

        ah oui !!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :