• La Nurse

    (le jeu de Lakévio)

     

    114897899

     

    Mais que vais-je devenir ?

    Huit ans que je me consacre à ces trois enfants, du matin au soir, parfois même une partie de la nuit lorsqu'ils étaient bébés ou encore maintenant lorsqu'Edouard fait un cauchemar et qu'il n'arrive pas à se rendormir ailleurs que dans mon lit dans la petite chambre attenante à la nurserie. Son petit corps tout chaud lové contre moi. Edouard...mon petit gars...

    Et Elodie, mon bébé, si fragile, toujours à caler à la moitié du biberon ou de l'assiette. Qui aura la patience de la distraire à longueur de repas pour lui faire avaler une bouchée supplémentaire ?

    Et Armande, ma grande fille, qui me confie ses soucis d'aînée et sa solitude .

    Mes pauvres enfants...

    Oui, je sais ce ne sont pas mes enfants mais c'est tout comme. Je n'ai qu'eux et ils n'ont que moi. Leur père n'est jamais là, entre sa carrière et ses ambitions politiques, quant à leur mère ! Une idiote superficielle qui ne pense qu'à sa petite personne, à ses manucures, à son coiffeur, au dîner qu'elle va donner pour éblouir la galerie lorsque, apprêtée comme pour un mariage, elle me convoquera avec les trois petits pour leur faire faire trois tours de piste devant les invités et puis vite les renvoyer à l'étage, alors qu'Armande serait si heureuse de rester un peu et de goûter les délicieux macarons qui sont disposés sur les tables. Pfff..

    "Comme ils sont beaux et bien élevés, ma chère ! On voit comme vous êtes une Maman attentionnée et attentive ! " Tu parles !!!! Moins elle les voit mieux elle se porte, ils lui donnent la migraine ! "Emmenez les au parc, Blanche, je suis fatiguée" "Mais Madame, il pleut et il fait froid  ! " " Et alors ? Les enfants ont besoin de prendre l'air, couvrez les bien ! "
    Et toujours à les renvoyer dans leur chambre parce qu'elle a autre chose à faire, même la petite qu'elle ne prend que quelque minutes dans ses bras, en faisant bien attention de ne pas froisser sa tenue " prenez-la Blanche, je crois qu'elle est fatiguée !" "fatiguée, Madame ? Elle vient de se réveiller ! ""Les enfants ont besoin d'être au calme, Blanche, vous devriez le savoir, montez-la et installez-la dans son parc, elle jouera avec ses jouets, il faut qu'elle soit autonome, c'est important, mais pourquoi elle pleurniche encore ? C'est agaçant, nous sommes tous à sa dévotion pourtant ! "

    Elle croit que je n'ai pas entendu sa conversation avec son mari l'autre matin ? Elle ne savait pas que  j'étais en train d'étendre le linge des enfants dans la buanderie à côté de la véranda, interdite aux enfants,  où Monsieur et Madame prennent leur petit déjeuner au calme, c'est à dire le plus loin possible de leur progéniture  :

    "Chériiii, il y a un problème, j'ai pris ma décision : les enfants s'attachent trop à Blanche, ce n'est pas sain, il faut la remplacer, je sens qu'elle les détourne de moi, toujours à se réfugier dans ses jupes si je fais la moindre remarque, elle empiète sur mes prérogatives de mère ! "

    "Mais, ma chère, elle est pourtant bien dévouée, nous n'avons pas eu à nous plaindre toutes ces années .."

    "J'en conviens, mais il est temps qu'ils se rendent compte que le Personnel est interchangeable et que c'est leur Maman qui compte ! Je vais recevoir des postulantes cet après-midi, ce n'est pas ce qui manque, la place est bonne ! "

    "Comme tu voudras, Chérie, c'est toi la mieux placée pour savoir ce qui est le mieux pour nos enfants, tu es une maman si merveilleuse ! "

    " Merci , Chéri, c'est vrai que je les aime tant, ils sont tout pour moi !".


  • Commentaires

    1
    Lundi 20 Mars à 11:37

    Beaux portraits.

    2
    Lundi 20 Mars à 12:38

    Mon Dieu ! j'imagine l'état de Blanche. C'est horrible. Mais elle va retrouver du travail qu'elle fera tout ausi parfaitement sans oublier ses trois premiers petits.... Ce sont ces trois enfants qui sont le plus à plaindre et Blanche le sait bien...

    C'était touchant et superbe, ma Colombe ! Bravo.

      • Lundi 20 Mars à 15:07

        merci. Oui ils perdent leur maman !

    3
    Lundi 20 Mars à 13:29

    Beau, bien écrit, malheureusement encore d'actualité quelques fois. Pauvres enfants et pauvre Blanche.

    4
    Mercredi 22 Mars à 17:43

    Oui c'est aux petits qu'on pense : ils vont perdre la seule qui les aime vraiment ! J'en suis bouleversée et ce récit est si bien écrit, on pourrait croire à une histoire vécue...

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :